Partager

Entretien avec Sharon Vinderine pour celebrer la Journée Internationale des Femmes !

En l’honneur de la journée internationale des femmes, nous nous sommes entretenus avec Sharon Vinderine, entrepreneure inspirante et fondatrice de Parent Tested Parent Approved. Par l’entremise de son programme de sceau d’approbation, PTPA fait connaître aux parents les marques qui se distinguent des autres dans un marché surpeuplé, et les aide à prendre des décisions d’achat plus éclairées pour leurs enfants. 

Sharon dirige PTPA depuis plus d’une décennie et est considérée comme une chef de file innovatrice dans son domaine, après avoir fait plus de 200 apparitions dans les médias et reçu le Prix canadien de l’entrepreneuriat féminin RBC dans la catégorie Microentreprise. Dans cette entrevue, nous avons parlé de ce qui l’avait inspirée à lancer PTPA, des personnes qu’elle admire, des défis qu’elle doit relever et de ses plans pour l’avenir.

 

Qu’est-ce qui t’a inspirée à fonder Parent-tested Parent-approved?

 

Sharon : Je dirais que j’ai eu plusieurs sources d’inspiration. À cette époque, j’étais une nouvelle maman et je voulais réellement aider d’autres mamans. J’étais déçue de mon expérience d’achat de nouveaux produits pour mes enfants, alors que je n’étais jamais certaine d’avoir fait le bon choix.

Je me suis rendu compte que les meilleures recommandations provenaient d’autres mamans, puisque les meilleurs produits dans ma maison étaient ceux dont d’autres mamans m’avaient parlés. J’ai pensé que ce serait une manière brillante d’aider d’autres mamans ou des consommateurs à prendre des décisions d’achat. Voilà ce qui a composé la moitié de mon raisonnement. 

L’autre moitié est venue du fait que, dès mon plus jeune âge, j’ai participé à des collectes de fonds destinées à des œuvres de bienfaisance. Un objectif qui m’a toujours tenu à cœur a été d’avoir une influence positive sur les collectivités dont je fais partie. Donc, lorsque j’ai créé le programme, l’idée était que, d’un côté, nous soyons un organisme à but lucratif. De l’autre, je voulais pouvoir offrir aux familles des produits gratuits que nous expédierions à nos frais afin d’avoir une répercussion positive dans notre communauté et de mettre en place une sorte de système pour redonner aux autres. 

 

 

Selon toi, quelle est la plus grande répercussion du travail accompli par PTPA?

 

Sharon : Nous inspirons une fantastique communauté de mamans qui nous disent par courriel quelle différence PTPA a faite dans leur vie. Lorsqu’elles se sentent dépassées par une décision d’achat, elles sont heureuses de pouvoir compter sur un organisme objectif de confiance auquel elles peuvent se fier, et de savoir que d’autres mamans ont essayé les produits. Elles ont le sentiment de faire partie de quelque chose de beaucoup plus grand, ce qui est extrêmement gratifiant pour un entrepreneur.

 

Qui sont les femmes de ta vie qui t’inspirent? Et pourquoi le font-elles?

 

Sharon : C’est difficile pour moi de choisir une ou deux femmes en particulier. Je crois qu’au cours de la dernière décennie, il y a énormément de membres de ma communauté de femmes qui m’ont motivée de différentes manières. Je suis inspirée par des femmes qui ont surmonté des situations difficiles plutôt que de les utiliser pour justifier leur échec. 

Parmi mes amies, il y en a certaines qui ont dû faire face à des problèmes liés à la santé. Lorsque je me sens particulièrement découragée, que je manque d’inspiration ou que j’ai l’impression qu’une tâche est insurmontable, je pense à ces femmes. Lorsque je songe à ce qu’elles ont traversé et surmonté, je réalise toujours que mon problème est loin d’être insurmontable comparé à ce qu’elles ont vécu. Les voir demeurer positives et avancer est réellement inspirant. 

 

 

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes femmes qui commencent sur le marché du travail?

 

Sharon : Je leur dirais à toutes la même chose. Peu importe ce qu’on décide de faire dans la vie, il faut s’assurer que ce n’est pas juste quelque chose qu’on aime, mais que c’est une passion, tout particulièrement si c’est pour devenir entrepreneure. C’est comme la plus incroyable des montagnes russes; si on n’adore pas ce qu’on fait, ça devient vite de plus en plus difficile de se lever chaque matin et d’accomplir ce qui doit l’être pour réussir. Sans passion, ça deviendra de plus en plus difficile de supporter les hauts et les bas.

 

 

Comment gères-tu l’adversité et les doutes?

 

Sharon : Je dirais qu’en tant qu’entrepreneure, l’adversité et les doutes font partie de mon quotidien, et je les gère différemment chaque fois.

Je crois que c’est très important de pouvoir compter sur un bon cercle de soutien. Je suis très chanceuse d’avoir un mari aussi entrepreneur qui comprend ma carrière et qui peut me donner des conseils.

Outre les gens, je dirais que c’est l’exercice qui m’aide le plus. Je m’entraîne tout d’abord pour ma propre santé mentale. Je crois qu’aujourd’hui, les gens passent trop de temps à se comparer aux autres. Chacun veut montrer que son entreprise est merveilleuse et prospère en publiant des choses sur les médias sociaux, et ceux qui voient ces publications pensent qu’ils doivent faire encore mieux. Moi, j’essaie d’ignorer cet aspect des médias sociaux et je me concentre sur ce que je considère comme mes forces. L’exercice aide à évacuer les mauvaises pensées et honnêtement, c’est probablement ce qui a le plus d’influence sur ma capacité à gérer l’adversité et les doutes. 

 

Quels exercices fais-tu pour améliorer ta santé mentale?

 

Sharon : Je suis une personne du matin, donc j’arrive au gym entre 5 h 30 et 6 h. Je commence par une demi-heure de cardio et je poursuis avec une demi-heure d’exercices avec un entraîneur. Lorsque j’arrive au bureau, vers 7 h 30, je me sens ragaillardie et passionnée, comme si j’étais sur l’adrénaline! 

J’ai aussi essayé la médiation, mais je n’ai aucune capacité d’attention, donc mes séances ne durent que quelques minutes. Mais je trouve que ça aide quand même à me recentrer.

 

 

Qu’est-ce qui est non négociable pour toi, Sharon?

 

Sharon : Je dirais mon intégrité et ce que j’attends de moi-même et des autres. Je suis très exigeante envers les autres, et j’ai de grandes attentes envers les gens qui m’entourent. Ceux qui me connaissent bien savent que je suis honnête, empathique et que je tiens parole, et c’est également ce que j’attends des gens à qui je me consacre.

 

Étant l’entrepreneure que tu es, comment trouves-tu l’équilibre entre ton travail et ta vie de famille? Tu sembles être une femme très occupée!

 

Sharon : Pour être honnête, je crois que je ne l’ai pas encore trouvé. Chaque jour, c’est une nouvelle aventure de simplement passer au travers la journée. Pour moi, la famille est toujours la priorité absolue. L’un des avantages d’être une entrepreneure est que si les membres de ma famille ont besoin de moi, je peux quitter le bureau et courir les rejoindre. Ils sont toujours ma priorité. D’un autre côté, je dois aussi parfois mettre une croix sur le temps en famille et travailler le soir. Ou alors je ne suis pas avec eux pour le déjeuner, parce que le seul moment où je peux aller au gym est à 5 h 30 le matin. C’est une situation donnant-donnant. 

Je crois que l’équilibre est toujours le but recherché, mais qu’il est vraiment, vraiment difficile à atteindre. Je dirais que je n’arrive pas encore à tout équilibrer, mais j’essaie de faire de mon mieux avec tout le monde et en tout temps et de poursuivre dans cette voie. 

 

Quels sont tes objectifs pour l’avenir?

 

Sharon : Du côté de ma vie personnelle, mon objectif est d’essayer d’être plus présente. Je veux trouver une manière de profiter davantage de ma famille et de mon mari, et peut-être acquérir une petite maison sur le bord de la plage dans un endroit chaud, où je pourrais me rendre une fois de temps en temps. Ça, c’est mon rêve!

Du côté de mon entreprise, je crois que PTPA est toujours une occasion inexploitée, même si ça fait déjà 12 ans qu’elle existe. Notre objectif est de nous associer à long terme avec une entreprise plus grosse qui pourra nous aider à propager davantage notre message, afin que nous ayons sur les consommateurs la répercussion réelle que nous savons pouvoir avoir.

 

Sac Magique : Hé bien nous te souhaitons la meilleure des chances avec ces objectifs! Merci de nous avoir consacré du temps et félicitations pour le chemin que tu as parcouru jusqu’à présent.

 

Sharon : Merci encore d’avoir pensé à moi!

 

Nous espérons que cette entrevue vous a inspiré, et que vous prendrez un moment aujourd’hui pour mesurer la chance que vous avez de pouvoir compter sur les femmes importantes dans votre vie.