Partager

10 destinations pour échapper à l’hiver

La beauté de l’hiver est indéniable! Cependant, beaucoup de gens ont le moral à plat en cette période de l’année. La dépression saisonnière est un phénomène bien réel, souvent causé par le manque d’ensoleillement.

Envie d’échapper à la froideur hivernale? Nul autre remède n’est aussi indiqué pour contrer les blues de l’hiver que de s’envoler vers une destination exotique.

 

 Pour vous évader en 2020

 

 

Hawaii 

  • On s’y rend pour : le surf, la Napali Coast de Kauai et les bols de poké.
  • Vol : 12h30 de Montréal et 6h25 de Vancouver

 

 

 

Santorini, Grèce

  • On s’y rend pour : les falaises spectaculaires, les couchers de soleil de Oia et le vin blanc.
  • Vol : 13h de Montréal et 17h de Vancouver

 

 

 

Belize

  • On s’y rend pour : les fonds marins, les temples mayas et la soupe de pied de vache.
  • Vol : 7h40 de Montréal et 12h de Vancouver

 

 

 

Argentine

  • On s’y rend pour : le tango, le parc thermal de Cacheuta et le Dulce de leche.
  • Vol : 15h de Montréal et 18h25 de Vancouver

 

 

 

Oman

  • On s’y rend pour : les déserts, le souk de Matrah et le gâteau halwa.
  • Vol : 15h de Montréal et 16h de Vancouver

 

 

 

Nouvelle-Zélande

  • On s’y rend pour : la culture maorie, le fjord de Milford Sound et les fish and chips.
  • Vol : 21h30 de Montréal et 14h30 de Vancouver

 

 

 

Thaïlande

  • On s’y rend pour : les îles Phi Phi, le sanctuaire d’éléphants de Chiang Mai et le Pad Thaï.
  • Vol : 20h de Montréal et 17h40 de Vancouver

 

 

 

Brésil

  • On s’y rend pour : le Carnaval de Rio, les plages de Copacabana et la caïpirinha.
  • Vol : 14h de Montréal et 17h35 de Vancouver

 

 

 

Martinique

  • On s’y rend pour : les plages des Salines, Fort-de-France et les acras.
  • Vol : 5h de Montréal et 11h de Vancouver

 

 

 

Uruguay

  • On s’y rend pour : ses barbecues festifs, la cité de Colonia del Sacramento et le maté.
  • Vol : 14h20 de Montréal et 18h40 de Vancouver

 

Tout cela fait rêver, n’est-ce pas? Mais qui dit voyage, dit souvent vol long-courrier.  Le manque d’espace et de mouvements, la déshydratation et l’environnement pressurisé, prendre l’avion a pour effet de diminuer la concentration d’oxygène dans le sang. Le résultat? Une mauvaise circulaire du flux sanguin dans les membres inférieurs pouvant causer des inconforts plus ou moins douloureux. Ces symptômes ne sont pas à prendre à la légère, car les risques de phlébites ou de thromboses veineuses sont plus importants lorsque nous sommes en avion.

 

Les bas de compression pour contrer les effets de l’altitude

En plus de bien s’hydrater et de se dégourdir les jambes pendant le vol, le port de bas de compression est une excellente façon de prévenir les effets néfastes de l’altitude sur les jambes. Le bas de compression (ou de contention) exerce une pression allant des pieds aux genoux ou même aux cuisses, favorisant le retour veineux vers le cœur. Une meilleure circulation sanguine évite donc plusieurs malaises!

Discret et pratique, le bas de compression est l’allié parfait pour les longs vols. Ces bas peuvent être portés sous un pantalon décontracté, une jupe longue ou tout autre vêtement de votre choix. Puisqu’il existe plusieurs niveaux de pression et que certaines personnes sont plus à risque de développer des inconforts, nous recommandons de consulter notre guide avant de faire l’achat de vos bas.

Avant de partir pour votre prochaine escapade, découvrez les bas de compression Supporo et choisissez parmi notre sélection de couleurs et de styles.

Bon voyage!